bloody-mary-3
  • Actus

Un cocktail, une histoire : le Bloody Mary

Posté le 21 décembre 2016 par Catherine

Aujourd’hui, ce nouveau numéro d’“Un cocktail, une histoire” revient sur l’histoire d’un cocktail sanglant : le Bloody Mary. Contrairement à son nom aux sonorités anglo-saxonnes, le Bloody Mary a vu le jour… à Paris ! Il paraît même que la femme d’Ernest Hemingway y est pour quelque chose… Tout, tout, tout, vous saurez tout sur cette sacrée Mary !

bloody-mary-2

 L’histoire du Bloody Mary

De la vodka, du jus de tomate, du céleri, du citron et des épices : voilà les ingrédients de ce cocktail qui serait né en 1921 au Harry’s New York Bar de l’esprit du barman Ferdinand Petiot. Une autre version raconte qu’il aurait été créé au Ritz par un certain Bertin. Bien qu’il soit aujourd’hui un véritable classique, le Bloody Mary a rencontré tout son succès quelques années plus tard, aux États-Unis.

Mais alors d’où vient son nom si diabolique ? Là encore, les opinions divergent ! Si d’aucuns pensent qu’il s’agit d’une référence à Mary Tudor (que l’on surnommait Bloody Mary pour avoir persécuté les Anglicans durant son règne), d’autres y voient une référence à la pirate sanguinaire Mary Read.

Néanmoins, l’anecdote la plus savoureuse veut qu’il s’agisse d’un hommage à la femme d’Ernest Hemingway que ce dernier surnommait affectueusement « satanée Mary » (Bloody Mary). Afin de pouvoir échapper aux foudres de celle qui ne supportait plus le penchant de son illustre mari pour l’alcool, il aurait réclamé au barman un cocktail inodore afin qu’il puisse continuer à mondaniser sans être repéré par son épouse !

bloody-mary-4

 La recette du Bloody Mary

La préparation de ce cocktail requiert une certaine virtuosité sans laquelle il devient un fade jus de tomate à la vodka. Pour le réussir à brio, suivez notre recette :

4 cl de Vodka Russian Standard

  • 1 cl de jus de citron
  • 7 cl de jus de tomate
  • 3 cl de sauce Worcestershire
  • 1 pincée de sel de céleri
  • 1 trait de Tabasco

Remplissez un verre tumbler de glace et saupoudrez-le de sel de céleri. Versez ensuite le Tabasco, la sauce Worcestershire, le jus de citron, la vodka puis le jus de tomate.

Remuez le tout et assaisonnez à votre convenance de sel de céleri, de sel ou de poivre avant d’agrémenter votre Bloody Mary d’une branche de céleri frais.

bloody-mary-1

Le twist Atelier Cocktail

Vous pouvez twister votre Bloody Mary en remplaçant la sauce Worcestershire par du consommé de bœuf : on appelle cette déclinaison un Bull Shot.