• Actualité du : 09/11/2014 - 23:34

    Les cavistes Nicolas vous propose une sélection prestigieuse pour les fêtes de fin d’année

    L’enseigne Nicolas est partenaire des 150 ans du Printemps du 03/11 au 31/12 prochains.

    L’enseigne Nicolas est partenaire de Printemps Haussmann à Paris pour les fêtes de fin d’année du 03/11 au 31/12.

    Dans ce cadre, deux corners de spiritueux prestigieux et sélectionnés par Nicolas ont été installés dans la Zone Internationale du Printemps Mode Femme au niveau -1 et au niveau 3, à proximité d’autres marques de luxe.

     Le corner situé au 3ème étage du Printemps (du 3 au 31 décembre 2014) propose les champagnes Nicolas et Piper-Heidsieck (Essentiel Cuvée Brut ainsi Rare Millésime 2002).

    Au niveau -1, sur les conseils d’un animateur, ne manquez pas la sélection autour des whiskies The Balvenie, The Famous Grouse et Glenfiddich – dont le tout nouveau 26yo Excellence. Piper-Heidsieck Rare est y mis en valeur d’une façon très féminine avec un mannequin en maille.

    Le cognac Rémy Martin et Louis XIII seront également mis à l'honneur avec ses bouteilles de 70cl et 150cl, ainsi que la série limitée Louis XIII Black Pearl Anniversary (seulement 18 exemplaires disponibles en France !).

    La marque Hendrick’s vous invitera au voyage à côté de valises métal coordonnées, de mugs et de cakes anglais.

    Flânez dans ce lieu historique, découvrez l'univers de spiritueux prestigieux et dénichez des idées cadeaux d'exceptions !

  • Actualité du : 09/11/2014 - 23:33

    Redécouvrez la bière avec Pisang Ambon !

    Pisang Bière

     

    Directement dans un verre à bière, verser 2 cl de Pisang Ambon, et 25 cl de bière.

     


     

  • Actualité du : 17/10/2014 - 13:39

    Chronique de Mary - Atelier Cocktail vous offre un voyage dans les îles des Caraïbes !

    Voyagez en compagnie du rhum agricole Trois Rivières.

     

    Cet été indien inattendu a piqué ma curiosité pour dompter tous les secrets d’une eau de vie qui fleure bon les îles paradisiaques, la faune sauvage et les apéritifs qui titillent le palais avec ses multiples saveurs exotiques, vous l’aurez deviné, je vous parle du rhum. Et  coïncidence, je viens tout juste de repérer un concept store autour de l’art de vivre au Caraïbes : Christian de Montaguère (20 rue de l’Abbé Grégoire, 6ème à Paris). Mes premières impressions : un instant d’évasion avec ses murs couleur chlorophylle et son mobilier en bois exotiques. Ici, 850 références, sagement rangées, venus des îles DOM-TOM, les Antilles…et d’Amérique du Sud (Martinique, Guadeloupe, Marie Galante …jusqu’au Paraguay) : blanc, ambré, vieux millésimé, et autres spiritueux à base de canne à sucre comme la cachaça, flacons de punch prémixés avec des conseils à la clé pour une dégustation ou réaliser un cocktail. Question grignotage, Christian son fondateur nous  vante ses bonnes trouvailles pour mijoter quelques tapas et autre douceurs en compagnie d’un cocktail : piment végétarien qui ne pique pas, ketchup de banane, confiture ananas-coco au goût de pina colada ou bien vinaigre de jus de canne. Très appétissant ! Pour les coquettes et coquets, la maison offre avec toutes sortes de produits insolites. J’oubliais de vous mentionner les livres de cuisine de la fameuse chef Babette de Rozières et quelques beaux ouvrages touristiques. Bref un rayon de soleil  pour tout amateur de rhums et de la culture des îles exotiqes.

     

    Pas de doute, la tendance cocktail bat son plein pour cette rentrée : d’abord avec l’éclosion de nouveaux bars mais aussi grâce à l’éventail croissant d’accessoires pour secouer du shaker à la maison. En profitant d’une visite au salon Maison et Objet (salon professionnel de l’art de vivre), j’ai repéré quelques gadget pour exceller dans la création de mes concoctions. Au stand Lékué ( l’expert en accessoire de cuisine tout silicone) : un parfait kit contenant un bac pour de superbes glaçons cubiques  (possibilité d’insérer des fruits dans les glaçons) et un spray à piquer dans son citron pour en extraire le jus avec  en prime un carnet de recettes de cocktails ! Chez Mastrad : un ustensile révolutionnaire le Purefizz, une bouteille à compléter de gaz pour réaliser des cocktails en 1 minute chrono avec toutes sortes d’eaux de vie et de sirops et pourquoi pas réaliser un tiki Fizz ! Chez Quai Sud, (l’enseigne connue pour ses ingrédients insolites) : « Suc’ givrage », des sucres colorés bleu, orange ou vert pour décorer votre verre de couleur et de fin pillons multicolores en plastique à petit prix pour presser votre citron vert dans votre mojito. Alors pas de complexe tous à vos shakers !

     

    Sitôt dit sitôt fait, je me prépare à organiser ce soir une cocktail Party dans mon nid douillet.  Rhum, gin, vermouth, whisky, cognac, bitter, j’ai déjà tout en stock dans mon bar. Il me manque juste quelques ingrédients créatifs pour épater mes convives. Alors pourquoi ne pas me concentrer sur les fruits de saison, très utilisés par nos amis les barmen. D’abord commençons par la pomme, disponible chez votre primeur dans différentes variétés. On l’utilise sous forme de jus à l’aide d’une centrifugeuse qu’on twiste avec un bourbon ou single malt et une bonne dose de glace. Deuxième fruit : la figue à confectionner en confiture pour la marier dans un sazerac à la place d’un sirop de sucre. La banane un fruit qui cale bien nos fringales en période de grand froid : on l’infuse quelques jours dans un rhum ambré avec quelques épices. Dernier fruit, la fraise des bois, la dernière de la saison, à piller dans son mojito ! Bon marché !

     

    J’ai parcouru il y a quelques semaines un article  sur le classement des meilleurs bars de palace parisiens. Je me suis amusée à mener également ma petite enquête en testant deux de ces adresses de haute volée. D’abord le bar du Plaza Athénée qui vient de retrouver une nouvelle jeunesse sous la houlette du designer Patrick Jouin. Au commande du bar : toujours Thierry Hernandez, réputé pour sa créativité et l’excellence de ses cocktails. Dès mon entrée, le drapé bleu habillant le plafond me tape à l’œil. Pas de cuivre ou de marbre pour le comptoir, mais une résine transparente parsemé de peinture blanche. Très féerique ! Les barmen ont préparé les prémix des 24 cocktails, dressés dans des bouteilles de verre soufflé. L’un d’eux m’apporte un cercle marqué d’un code QR, un outil innovant pour lire la carte de cocktails via mon téléphone portable. J’ai le choix entre 4 variétés dont les incontournable tikis. En dix secondes, je passe ma commande avec mon téléphone qui me confirme rapidement en retour que mon cocktail ne devrait pas tarder. Pour moi ce sera un Master 1 : Bourbon - Ananas-Pain de miel– Bitter Cerise-Peter Herring sans œuf dur (un caprice demandé dans l’article). Le cocktail m’est livré en cinq minutes top chrono avec élégance et discrétion dans un verre en deux parties esprit long dring : verre transparent et verre de murano noir. Ma critique : cocktail équilibre dans un cadre chic et contemporain avec un service high-tech. Deuxième adresse : dans le nouveau triangle d’or le bar du Palace Peninsula, l’ouverture événement de la rentrée, un ancien hôtel du XIXème de prestige totalement rénové. Je m’installe le long du comptoir tout en marbre gris en compagnie de gentlemen. Le style est très classique (excepté quelques accessoires de déco asiatique)mais majestueux comme leurs barmen habillés d’un costume et nœud pap noires. La carte de cocktails est courte, six cocktails dont trois au champagne. On m’explique que le nouveau chef barman arrive dans 15 jours. Une pointure venue d’un haut de lieu de la mixologie à Paris. Mon choix : le sherry love à base de rhum brun, amarretto et sirop de cerise. Un élixir à la fois chic et exotique à l’instar de ce palace. Le service se fait rapidement tout en papotant avec le barman. Le résultat : cocktail bien équilibré. Ma critique : service classique mais impeccable, mais on attend avec impatience les potions du futur chef barman.

     

    Petit scoop : encore quelques jours avant que le bar spécialisé dans le rhum, Mabel ouvre rue d’Aboukir.  Le talentueux chef barman Joseph Akhavan, fondateur m’ouvre ses portes en exclusivité. La première partie du lieu sera dédié à la restauration autour du sandwich américain grilled cheese. Côté bar à cocktails nous sommes dans un univers très cosy : papier peint aux couleurs chaudes imitant des murs un rien défraîchi, des canapés clubs, des palettes de bois revisitées pour des assises et un comptoir immense en bois foncé vernis pour admirer la dextérité de l’un des barmen les plus talentueux de Paris. Au menu : 15 cocktails dont 7- 8 à base de rhum, le reste twisté avec des spiritueux triés sur le volet, et des bières qui touchent à l’univers du rhum. Vous y trouverez des dégustations de rhum à la verticale par origine. Notre nouveau QG d’ici quelques jours !

     

     

  • Actualité du : 17/10/2014 - 13:38

    10 Tips cocktail avec Trois Rivières

    Découvrez les tendances à l’heure de l’apéritif !

     

    La tendance à l’heure de l’apéritif : des cocktails simple à réaliser, twistés avec des spiritueux d’origine française.  J’ai donc choisi de vous présenter une eau de vie de canne à sucre chargée de 350 ans d’histoire qui symbolise aujourd’hui « le rhum de plantation à la française des soirées chics et décontractées », le rhum Trois  Rivières.  Blanc, ambré ou vieux,  nos amis barmen des meilleurs spots français et étrangers, ont fait de ce rhum agricole haut de gamme, l’un des ingrédients phare dans leur carte de cocktails depuis de nombreuses années. Suivez mes 10 conseils cocktails pour une belle escapade tout en mixologie !


     


     

     

     

    1 –  Plongez dans l’univers historique, décontracté et chic du rhum Trois Rivières. Pour cette rentrée, ce rhum français né sous le soleil de la Martinique, se pare d’un nouveau logo design et d’une nouvelle bouteille surmontée d’un anneau ancrant la date des premières plantations : 1660. Une valeur sûre pour des soirées cocktails ensoleillés et de qualité.

     

     

    2 – Initiez-vous aux saveurs des différentes gammes de Trois Rivières. Ce rhum agricole martiniquais obtenu par fermentation et distillation de pur jus de canne à sucre, bénéficie de l’appellation AOC Martinique, seule appellation AOC au monde pour les rhums.

    Commençons par le rhum classique blanc : au premier regard, une couleur cristalline, en bouche de belles saveurs aromatiques, épicées pour le 50° et de sucre chaud, de bananes mûres et de lait de coco pour le 55°. Pour le rhum ambré 40° : à l’œil des reflets dorés, au goût des notes douces de miel, de caramel et de pain au lait. Le vieux rhum agricole se caractérise par une couleur jaune paille et des notes  subtilement épicées. Une gamme riche pour des cocktails en tout genre.

     

     

    3 – Découvrez la nouvelle référence de Trois Rivières pour sublimer vos mojitos et long drinks : « la Cuvée Spéciale Mojito & Long Drink » à 40 °. Sa particularité : une composition de plusieurs rhums blancs pour mettre en valeur la palette aromatique de votre cocktail. Testez la célèbre recette du mojito :  

     

    - 4cl de rhum blanc Trois Rivières 40° Cuvée Spéciale Mojito & Long Drink

    - 1 citron vert coupé en 6 cubes

    - Sucre en poudre

    - Menthe fraîche

    - Eau minérale gazeuse


    Dans un tumbler, pilez les cubes de citron vert avec le sucre en poudre. Ajoutez la menthe fraiche, pilez une fois. Ajoutez le rhum. Mélangez. Complétez avec des glaçons puis l'eau gazeuse, mélangez bien. Décorez de feuilles de menthe. Servez avec un stick mélangeur. Succès garanti !

     

     

    4 – Le rhum blanc 50° ou 55°C est l’ingrédient parfait pour des long drinks mixés avec du jus de fruits sur tous les tons. Découvrez le cocktail « La Rivière enchantée » aux douces notes miellées :

     

    - 4cl de rhum blanc Trois Rivières

    - 4cl de jus d’orange

    - 6cl de jus d’ananas

    - 1 cuillère à café de miel

     

    Versez tous les ingrédients dans un shaker rempli de glace, shakez puis versez dans un verre tumbler. Décorez d'un zeste d'orange. Un cocktail pour tous les palais !

     

     

    5 – Misez sur des tonics et ses variations avec le rhum ambré.  Juste 4 cl de ce rhum, un sirop exotique ou fruit de saison, dopé au tonic dans un verre tumbler pour des cocktails très rafraîchissants.

     

     

    6 – N’hésitez pas à vous attaquer aux grands classiques issus des bons vieux ouvrages de mixologie avec le vieux rhum aux notes épicées : l’exemple parfait, l’incontournable « old fashioned » :

     

    - 5cl de rhum Vieux Agricole Trois Rivières ou Cuvée du Moulin 

    - 1 cuillère à café de sucre roux

    - 5 traits d’angostura

    - 1 zeste d’orange

     

    Dans un verre à whisky, écrasez le zeste d'orange avec le sucre. Ajoutez le bitter et le rhum et remuez en remplissant de glaçons. Décorez d'un zeste d'orange. Idéal en after dinner !

     

     

     

    7  -  Libérez votre créativité avec des cocktails gourmands. Jouez sur les fruits rouges aux parfums acidulés avec le rhum ambré. Une recette originale au couleur intense : « Le Rouge Caraïbes » :

     

    - 4cl rhum ambré Trois Rivières

    - 2cl jus de citron

    - 2cl sirop de sucre de canne

    - 5 framboises

    - 15cl de limonade.

     

    Versez dans un shaker le citron, le sirop de sucre et 4 ou 5 framboises. Ecrasez le tout à l'aide d'un pilon puis versez le rhum. Remplissez le shaker de glace, shakez énergiquement pour qu'une belle mousse se forme. Versez dans un tumbler avec 2 ou 3 glaçons et allongez de limonade. Décorez de framboises sur un pique. L’apéritif idéal pour démarrer la soirée !

     

     

    8 – Pour des soirées en comité de 5 à 6 invités, passez en mode punch avec le rhum blanc 50° ou 55°  très aromatique, un cocktail à partager et à twister avec des agrumes, fruits exotiques.  Un conseil : dressez votre punch, garni de fruits découpés, dans des carafes au style vintage ou dans des punchbowls, grands récipients pour punch, dénichés sur une brocante.

     

     

    9 – Apportez un brin d’exotisme à vos cocktails : parez votre verre d’une belle fleur comestible (pensée ou capucine) ou de fruits débarqués des îles (fruits de la passion, physalis, ou carambole).

     

     

    10 – Pour les  puristes en rhum, dégustez le vieux rhum tout simplement on the rock. Un véritable voyage gustatif pour les papilles. 

     

  • Actualité du : 17/10/2014 - 13:37

    A découvrir trois nouveaux lieux insolites pour un voyage au pays des cocktails !

    Partagez de nouvelles aventures.

    Le Redwood

     


     

     

    La nouvelle pépite parfumée au rhum de Marc Bonneton, déjà propriétaire du célèbre speakeasy L’Antiquaire à Lyon. Ouvert depuis les premiers beaux jours du printemps, Redwood mène sa barque doucement mais sûrement au milieu de la flotte de bars lyonnais qui s’allonge chaque mois. Ici pas de palmier, de totem, ni d’effigie de vahiné mais un décor mainstream de bar américain dominé par un comptoir lumineux habillé de cuivre pour un bain soleil dès l’heure de l’apéro. Au menu : une sélection pointue de rhums agricoles  sélectionnées parmi les plus belles maisons du monde à découvrir en compagnie d’experts en la matière. Au rayon cocktails c’est Frank (ex-l’Antiquaire) qui secoue du shaker avec quelques créations twistées bien sûr au rhum et avec d’autres spiritueux pointus, qui ne devraient pas laisser indifférent le palais d’amateurs éclairés. A ne manquer sous aucun prétexte, le pina colada frozen (inspiré du bar l’Artesian à Londres), ou l’un des best-seller de la maison, le Redwood Cool, un drink à base de rhum infusé au basilic, sirop d’ananas maison, jus de citron vert et liqueur de plante. Autres points forts de ce spot à alcools de canne à sucre : la pléiade de produits made in home  (sirop de champagne ou noisette, rhum infusé au coco ou à la banane), et la glace taillée sur mesure pour un cocktail à déguster à bonne température. Redwood s’affaire pour nous servir d’autres belles surprises, on ne vous en dit pas plus.

     

    1, rue Chavanne Lyon 69001 Paris. Tél. : 06 14 72 29 70

     

    Le Hibou

     


     

     

    Rappelez-vous de ce haut lieu estudiantin, Horse’s Tavern en plein cœur d’Odéon, où il faisait bon  languir après de longues heures de flâneries à Saint-Germain des Prés. C’est aujourd’hui le nouveau bar-restaurant Le Hibou qui a pris la relève, aux allures de vieilles demeures victoriennes. On remercie chaleureusement d’ailleurs le duo  d’architectes Goutal (Bonton, Merci…) pour ce décor parsemé de pièces chinées d’une autre époque : lustres à pampilles, vieux rocking-chair, chaises vintage soigneusement dépareillés, portraits et paysages au style romantique éclairés à la lumière de la bougie et objets de taxidermie qui habillent les murs de ce nouveau lieu trendy. Chaque jour, une clientèle de quartier, de politiciens et de touristes en quête du dernier « Place to be », convoitent l’imposante terrasse dès que le soleil pointe son nez. Bien sûr, on y picore de délicieuses assiettes à l’heure du dîner ou du brunch mais  on y sirote aussi des cocktails pour tous les goûts et les humeurs de la journée. Gravissez les marches du premier étage hautement intimiste pour vous poser au comptoir. Le chef barman Jean-Marc Pothier (également un pro du Flair) et son équipe vous livre sur un plateau « ses spécialités » dont certains classiques à la sauce maison : My Taï teinté d’abricot ou Marguerite Ha au parfum d’ananas. Autres spécialités du Hibou qui a fait déjà son succès : les variations sur le spritz, et les potions à partager, dressées en cage, joli clin d’œil à cet oiseau au bec crochu. Pour les férus de mixologie, découvrez d’ici quelques jours la première carte éphémère en résonnance avec le decorum : « Good save the Queen » : une ribambelle de  drinks et saveurs très appréciés par nos amis d’outre-manche. Cheers !

     

    16, carrefour de l’Odéon. Tél. : 01 43 54 96 91

     


     

    Le Maria Magdalena

     


     

    Maria Magdalena, mythique disciple de Jésus a retrouvé sa place parmi les happy few parisiens dans les murs d’un ancien club échangiste qui a gardé juste comme vestige la cage encerclant l’escalier en colimaçon qui mène au fumoir. Les jumeaux Adrien et Anthony Masseli, célèbres oiseaux de nuit (ont déjà à leur actif le bar à cocktail Le Fourbi) ont relevé le défi de transformer ce lieu, en un nouveau repaire pour amateurs de breuvages et de décor insolites. Et pour cause, à votre gauche, découvrez la partie restaurant au ton mystique : un mur vêtu d’une enfilade de miroirs inspirés de l’orgue d’une église, des ouvrages anciens ésotériques tapissant le plafond, des nuages de papillons de part et d’autre et des appliques éclairés par un filament lumineux sous forme de croix. Quand au menu, le chef napolitain Maurizio Carlucci enflamme les papilles des noctambules avec de subtiles associations méditerranéennes. A droite, bienvenue dans l’espace cocktails qui vous accueille par cette phrase en vieux grec « Ici on ne boit pas, on tutoie les anges ». Un dicton prometteur sur l’originalité des liquides. Adrien et Anthony ont d’ailleurs donné les clés du bar à deux personnalités à l’accent du sud : le chef barman Gérald (ex-Beaucoup) d’origine napolitaine et Adrien, marocaine. Le résultat : un voyage entre Nice, Turin et Marrakech avec des saveurs qui interpellent les sens : infusion au poivron ou à la verveine, sirop de basilic ou de miel de gingembre, le tout décoré de quelques olives et de brins de lavande. On hésite entre différents élixirs « Le Miracle de Provence », « Araméen » ou « La panacée des senteurs » à siroter sur des airs de jazzy ou de musique Motown jusqu’au bout de la nuit.

     

    41, rue de la Rochefoucaud 75009 Paris. Tél. : 06 74 02 39 89